Scène de ma vie ordinaire – Demain

Dans la Kangoo des Grain de Sel, par une journée ordinaire.
Intérieur jour habitacle.
Une jeune femme incroyablement fraîche et pétillante sert de chauffeur au Fils, qu’elle vient de récupérer à l’école.
Il est 18h06 et 38 centièmes.
Dehors, le soleil brille de mille étincelles.
Dedans, il est question du temps qui passe… Read more…

La Marmotte d’Arendelle

Laissées pour orphelines à la tête du doux royaume d’Arendelle, quelque part vers la Suède ou la Norvège (un pays du Nord où ya de la neige et de jolies broderies, quoi…), les princesses Elsa et Anna coulaient des jours heureux.

Suave équilibre entre l’oisiveté et les responsabilités inhérentes à leur rang, l’existence des deux soeurs était faite d’amour, de promenades dans des rues pavées, et d’animaux des forêts du Nord… Read more…

Est-ce que l’amour restera ?

Je les regarde et je me demande.
Je me dis que je ne suis pas objective.
Et qu’ils sont magnifiques à regarder vivre.
Ils me montrent une nouvelle manière d’être frères et sœurs que je ne connaissais pas.

J’avais ma manière. Elle ne leur ressemble pas. Parce qu’ils ont la leur, qu’ils façonnent ensemble, sans prévenir personne. Ils l’expérimentent et la découvrent sur le tas, et nous aussi, avec eux. Read more…

On connait la chanson

Alors voilà, ça a commencé comme ça : les enfants l’ont vu, et ils ont aimé.
J’avais un oeil qui trainait par là, et il a aimé ce qu’il a vu.
En douce, il a filé rendez-vous à mon autre oeil : « ce soir on couche les petits et zip zoup on se mate la Reine des Neiges » (« zip zoup » est une expression inventée par mon oeil droit, ça remonte à l’enfance). Read more…

La Reine

Vous voulez savoir pourquoi je me sens si légère alors que la France va si mal ?
Entre la « débâcle » des Municipales et le « drame » vécu hier soir par « la France entière » suite à la défaite du PSG, comment ne me plongé-je pas moi aussi dans les ténèbres de la dépression ? (NDLR : les guillemets c’est parce que je cite les médias, qui savent si bien mettre les mots justes sur les situations historiques)
Avec la violence et la cruauté du destin national, comment fais-je pour n’être que gaieté et sourires radieux ?
J’ai mon secret. Read more…

La Roumaine vote

La semaine dernière j’ai rencontré une jeune femme d’origine Roumaine.
Elle vit à Brest depuis 10 ans.
Elle est Française depuis 1 an.

De prime abord, elle s’est présentée ainsi : a commencé par parler de son activité, de sa thèse.
« Je suis Roumaine », a-t-elle ajouté ensuite. Illustrant cette information d’un accent doux. Un accent que je n’ai pas reconnu. Un goût d’Europe que je n’aurais pas su situer toute seule. Read more…

Au défi du temps – Trucs et astuces pour garder son énergie au quotidien

Forte d’une énergie phénoménale, je travaillais intensément à me construire un avenir (dans le but ultime de récolter les fonds nécessaires à la constitution d’un patrimoine à faire pâlir tous les Mark Zuckerberg de Bretagne)…

Quand soudain… Read more…

Faut-il que ça soit un homme ?

Je suis une fille depuis ma plus tendre enfance.
Si je réfléchis bien, ça date même de ma naissance.
L’évidence s’est faite en ce fameux soir de mai 1983 : où un certain gynécologue, plongeant son regard expert sur mon entre-jambe, fut bien obligé d’admettre que le petit frère annoncé à mes parents depuis des mois était en fait… une petite sœur.

Read more…

Que lire à nos enfants ? Loin du débat : des solutions

En général, je me tiens à l’écart des débats qui agitent notre société. Ils ne sont que colère et incitation à la haine. Si j’y prends part, le malaise monte, je le sens. Mes joues rougissent, mes narines se dilatent et je me mets à postillonner à grandes eaux. L’horreur.
En général, donc, je me tiens à l’écart des débats.

Sauf que… Récemment, des mots ont effleuré mes oreilles. Des mots qui ont retenu toute mon attention : « Tous à poils ». Les poils j’aime, et puis aussi, je n’aime pas. Au début je fais « hihi » et puis après je me souviens que les poils j’en ai partout là où je n’en veux pas. Alors je râle.
J’en ai donc déduis que ce débat-là était éligible à mon Grain de sel. Read more…

Le jeu du téléphone : le grand frisson

J’aime l’aventure. Verser les yeux fermés dans l’inconnu. L’imprévu qui décoiffe, le palpitant qui s’emballe et les épines qui se dressent dans ma colonne vertébrale lorsque le danger surgit.

Pour autant, je suis tout l’inverse d’une aventurière.

Comment peut-on aimer l’aventure quand on est terre à terre ? C’est simple les amis : je me crée des aventures, à mon niveau. Je nourris mon goût du risque en totale adéquation avec ce que je suis (une trouillarde). Read more…

Load More